Le Livre Gris des Enfants de Cambaceres (1)



http://www.cambaceres.net/


La loge fait un appel aux candidats, allons-nous céder à leurs  sirènes ? (plutôt crever !)


« Toute candidature doit être envoyée à l’attention du président

 par courrier à l’adresse suivante :
Les Enfants de Cambacérès
42 boulevard Henri IV
75002 PARIS
ou par fax au 01 42 71 19 93″



Le « Livre Blanc » de cette Fraternelle est un délice à lire. Je ne peux malheureusement pas en mettre d’extrait, car ils stipulent  que toute copie et citation sont interdites…Ce Livre n’est pas Blanc, il n’est pas Noir, il est Gris.
Je me permettrai néanmoins de citer un très court extrait :

« Dʼun point de vue froidement historique, il convient de ne pas
oublier que les homosexuel-le-s ont été, tout comme les Francs-maçon-ne-s et les Juifs persécuté-e-s par les régimes totalitaires.Et aujourdʼhui, quand il sʼagit de dénoncer des groupes de pression occultes, les invectives amalgament les Juifs, les Francs-maçons et les Homosexuels qui, comme on sait, “nous gouvernent”. Chacun de nous en devenant maçon ou maçonne, passe volontairement du côté des minorités persécutées, ou susceptibles de lʼêtre. »

Nous vous convions à lire l’intégralité du Livre.

Alors que nous en avons dévoré la moitié, nous nous permettrons déjà quelques réflexions sur le vif.  Les fautes d’orthographe y sont rares  au début de l’oeuvre mais assez présentes vers la fin  -Attention  a priori  s’écrit en italiques et sans accent, c’est du latin. Certaines concordances de temps ne sont nullement  appliquées- Nous admettons que certaines pages sont bien enlevées et parfois intelligentes, et qu’il en dégage une sensibilité.
Cela dit, à les lire, premier sentiment : quelle fragilité anime ces êtres apparemment brisés par la vie !
On sent expressément que cette obédience est clairement minoritaire, peu représentative, balbutiante même si elle emprunte le même discours rébarbatif que les Grances , comme le GO ou la GLF etc. Allons-y de nos cruelles et désobligeantes remarques : Quand on sait que la laïcité en soi est d’essence maçonnique, comment voulez-vous qu’on n’ait pas le sentiment que les lobbies cités (en rose) veulent  précisément  soustraire aux yeux du public « profane » leur influence  d’autant plus immense qu’ils sont consubstantiels à la naissance même de la République. Sans Maçonnerie, pas de République. Autrement dit, les francs-macs, quelle que soit leur orientation sexuelle, se foutent un peu de notre gueule !  Bien sûr, il ne vient pas à même à l’idée à ces  FM  qu’ils  incarnent eux-même ceux qu’ils dénoncent. Leur manière de parler du « monde profane » est proprement écoeurante, l’opposé normal de « profane » étant le sacré. leurs cérémonies funestes  ont donc lieu dans des cercles  tout à fait « sacrés » à leurs yeux. le temple maçonnique est  leur corps d’église élitiste. De plus, l’on remarquera que, tout comme le Pacs singe le mariage, les termes Frères et Soeurs singent, eux, la communauté chrétienne. L’on  soulignera  que si le 3ème Reich ou Pétain en prennent pour leur grade, les Gays FM ne font pas référence au communisme, idéologie la plus meurtrière  au monde sous laquelle en Urss, il  faisait sans doute bon vivre d’être homo. Pensez  donc ! Alors que le PC fut le parti le plus anti-pédé qui soit, considérant l’homosexualité comme une dégénerescence capitaliste. Mais bon, la loge ne se risquera pas à   heurter la sensibilité des gays cocos ! Et froisser Marx, ce si grand homme ! Ces Gays sont donc très politiquement corrects, c’est bien d’ailleurs ce qu’on leur demande d’être.
Gaie ou hétéro, la FM nous sert toujours le même infect brouet universaliste…
Dans  toute la première partie du « Bouquin », on  ne trouve aucune notion  de race, de racines à louer, d’ancêtres à vénérer. Non, pour le FM, le monde profane d’en bas est perpétuellement à reconstruire. La révolution permanente, quoi. On n’est jamais loin ici de l’idéologie communarde…








« Les homosexuel-le-s en loge sont une chance pour une meilleure Maçonnerie. Si les minorités sont des ferments du progrès,


la minorité dans la minorité lʼest plus encore. » 


Ah, ah, ah ! En ce cas, les rarissimes Le Gall en sont les ferments ultimes…




Suite au prochain numéro…




 







Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s