Conquering a Home-Gayland is Close…

Pyramide stylisée dessinée par des jambes symbolisant le Nouvel Ordre Mondial en marche, et l’Oeil arc-en-ciel, immense …
Le LGTBisme fait vraiment partie intégrante du système… S’il fallait en douter… Sauf guerre civile ou révolution bleue, les LGTB obtiendront dans un futur proche tout ce qu’ils revendiquent à l’heure actuelle, c’est à dire tout ce que la Nature n’offre pas aux relations  homosexuelles : adoptions (immigration supplémentaire…), mariages, inséminations artificielles (suivies qui sait  d’avortements…)
Le  Lgtbisme est et sera au coeur du Nouveau Système. Que craignent-ils ces Lgtb ? De l’extrême-gauche à l’Ump, tout leur est acquis ! Qui au PS, par exemple, oserait élever une voix contre le Mariage H-H, F-F , T-B, T-F etc. Qui ? le Bolchévisme New-Look leur ouvre les bras !
La détestation  Lgtbique de la spiritualité, la lame de fond qu’elle représente contre la chrétienté, est encouragée vivement par les instances médiatiques et financières du Nouvel Ordre. Les Lgtb, avec une mauvaise foi confondante feignent d’être des agneaux, de simples victimes, et de ne pas comprendre le trouble intense que le mariage  et que l’adoption gais peuvent entrainer chez les dits « hétérosexuels », variante de « bourrins » .
Ils s’étonnent de l’énorme bascule civilisationnelle que ces nouvelles lois impliqueraient.
Allez nous faire gober, tiens, que la vie est comparable à une « guépra-yde », à d’autres, vos salades ! Quoique si, la Vie est comparable à une Love Parade, joyeuse et angoissante.
Les Lgtb radicaux se plaignent dans leur littérature que le monde soit  « hétéro-centré ».
L’expression est ahurissante !
Heureusement encore, pardi,  que le monde est hétéro-centré.
Faut-il rappeler que la  Nature dans son ensemble l’est aussi ?
Je ne nie absolument pas l’existence de l’homosexualité, l’émoi pour le corps de l’homme ou de la femme, mais intrinsèquement, il existe une limite dans l’homosexualité, limite qui ne se retrouve  dans  l’hétérosexualité qu’après la ménopause. Et encore ! La divine complémentarité de l’hétérosexualité n’est pas comparable.
La dimension tragique de l’amour homosexuel, que le Lgtbisme désire nier de toutes ses forces, est que cette union ne porte pas de fruit.
Ouvrons une parenthèse rose. C’est cette dimension de stérilité et un ultime et  bouleversant échec dans le domaine amoureux qui m’aura, fin 1994, fait définitivement abandonner  tout espoir et toute manoeuvre dans ce domaine, et prendre la décision définitive que je vivrai, jusqu’au bout, seul. Ceci n’est pas en soi un exemple, c’est peut-être même, qui sait, un contre-exemple à ne surtout pas suivre, mais de manière certaine, cela, en revanche, est un témoignage digne de respect et d’écoute : la tournure que prenait ce milieu dans les années 90, la dureté des relations qui s’y tramaient, la maladie qui en ravageait les entrailles, les liens qui se tissaient avec les zones d’ombre du pouvoir sous mes propres yeux… associés à une catastrophe intime personnelle, m’ont fait décréter une forme d’ arrêt d’expulsion :  basta avec ces choses  ! Je n’ai pas non plus voulu jouer la comédie d’une quelconque repentance « chrétienne », ni celle de l’hétérosexualité, n’ayant jamais désiré fonder une famille. J’assume -on dit bien ça, non ?- tout, absolument tout ce que j’ai ou vécu, ou écrit (sans parler de la Suite)  De cette décision, j’ai retiré de grands avantages, dont celui de la spiritualisation de mes toutes dernières amours. En un sens, je suis toujours amoureux, mais de quelqu’un que je ne reverrai vraisemblablement jamais plus, et qui ne partageait nullement ce sentiment (on le comprend !). A mon sens, l’homosexualité proprement dite, je parle de la sexualité en soi,  est,  pour des personnes  exigeantes, fort peu viable, car elle est stérile. L’amour spirituel entre deux personnes du même sexe ne me pose en revanche aucun problème. La société consumériste exprime une surenchère de la donne érotique. Le surplaisir aboutit à mon sens au néant et à la perte de soi. Fermons la rose parenthèse.
Communautarisme pour communautarisme, quand les Lgtb auront eu – Enfin ! « après tant de siècles de luttes » (on croirait entendre un vieux du PCF)…- accès à toutes leurs revendications, il ne leur restera qu’ à EXIGER UN PAYS ! 
Mykonos, Sitges, lesbos …  are not enough.   A  real Gayland ! Several Gaylands in fact ! An Iternational Gay Corporation. IGC, pas mal, non, comme Sigle ?
Mais attention, car c’est, ici que le bât blesse, c’est ici que ça risque de se corser ! On ne mélange pas les torchons et les serviettes, on risquera d’assister donc  à une explosion dangereuse de l’unité de façade lgtbique, avec d’un côté, les lesbiennes, d’un autre les gays, d’un autre encore des transgenres…
A chacun son Île ? Beaucoup de Gays étant misogynes, et beaucoup de lesbiennes étant misandres. Dilemne : les Bi, eux, continueront-ils à vivre dans le reste du monde ? That is the BIG Question !
Blague à part, Je me souviens de propos récents d’un copain homo de  75 ans  et  qui m’expliquait combien il avait apprécié dans les années 60, l’aspect « société secrète » de l’homosexualité, mais que la tournure des évènements, où elle se retrouve ainsi glorifiée,  médiatisée à souhait et presque centrale, le révulsait presque.
Afin de tuer les racines de toute tradition, et tout ce qui s’y rapporte, le Lgtbisme, qui  prétend souffler un vent de liberté, est utilisé comme un round-up au pied de l’arbre millénaire de nos ancêtres.
Ce que nous honnissons le plus dans ce mouvement, c’est,  répètons-le, ce communautarisme de bazar qui fait qu’un individu s’identifie et se réduit à sa sexualité, avec toute une codification propre au milieu.
Ce phénomène révèle le désarroi spirituel abyssal de l’ensemble des fils et des filles de la société consumériste.(Réellement palpable aussi chez les « hétérosexuels » des Loveparadeux).
J’admets être une « Vieille barbe », mais de mon temps ce militantisme gué auquel j’étais parfaitement étranger, n’avait pas pris la tournure agressive qu’il a prise aujourd’hui. Quoique une réunion d’Act Up à laquelle j’avais assisté il y a 15 ans m’avait, à l’époque, effaré et mis la puce à l’oreille.
Honnêtement, en montant ce petit bloguinaillou, je ne pensais pas tomber, en farfouillant ici et là, sur autant d’éléments qui iraient dans le sens dont j’avais une vague intuition et qui hélas s’avère. Je misais sur une théorie, plus ou moins étayée, mais  ne m’attendais pas à viser aussi juste et à soulever autant de lièvres ! Il y a 2 ans, je n’aurais pas même capté la physionomie et la symbolique de cette judicieuse  pyramide gaie sur pattes…
                                                                                               Elle n’est pas méchante,  Elle  est TRES méchante !
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s