In Vino Veritas

Par moments, quand on est de bon poil, on aimerait, en toute simplicité, s’asseoir à table, avec une bonne baguette, du  sauciflard, un kil de pinard,  du Bordeaux si possible, un bon frometon des familles, et  se taper la cloche  avec quelques pontes de ces lobbies qui dirigent l’occident et, droit dans les yeux, sans agressivité aucune, un petit coup dans le pif, leur  poser simplement la question suivante :
-Dites-donc, les gars ! Jusques à quand,  allez-vous nous prendre,  nous, pauvres goyim, misérables chrétiens, pitoyables profanes, pour une bande de demeurés, autrement dit, pour des cons ? Votre cirque va t-il encore durer longtemps  ? Parce que , voyez-vous, le petit jeu – médiatique entre autre, et c’est peu de le dire –  de contrôle des esprit par la connerie et par la propagande a été démasqué depuis belle lurette… A la vôtre !  « Sans rancune » serait trop dire.
Ps : allez  passez aux aveux, je suis sûr qu’il y a pas mal de gués, de francs-macs, d’élus de Dieu et consort qui viennent de temps en temps, ici-même se secouer les côtes de rire, car voyez-vous, vous n’avez ni le privilège du coeur, ni celui du cul et encore moins celui de la franchouillarde rigolade !

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

4 réponses à “In Vino Veritas

  1. On se sent si bien quand on est paf, quand il y a du vent dans les voiles, je crois que c'est comme ça qu'on dit en Bretagne.

  2. Le Tavel.. meme un chtiot Madiran à l'occaze.Pour en revenir.. Pour qu'il y ait des sectes de riches, il faut des pauvres. Les pauvres ne savent pas bien acheter tout seul – les couches Pampers, la Mode, le ciné – tout ça. Fo les aider à bien rester dans les rails.L'AIPAC ne se mélange jamais aux gentils. T'as aucune chance.

  3. La police de la pensée hurlerait de suite à l'outrage, à l'antisémitisme, au racisme… en deux temps trois mouvements tu te retrouverais au mitard rien que pour n'avoir pas su fermer ta grande gueule de breton éclairé… Même ça, leur dire STOP ! on a tout compris…c'est devenu impossible, alors, t'imagines ? Non, va falloir passer direct à la bonne crêpe en béton en pleine poire pour se faire entendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s