Gainsbourré

L’image de cet ivrogne surmédiatisé, – chanteur sans voix, toujours perché entre deux notes et entre deux cuites, incapable de tenir la scène (demandez-le à Barbara, lui qui a dû fuir une tournée commune tellement il était médiocre et qualifiait les chansons de sa « collègue » de datées et de « cru 1925 »), piètre pianiste de bar, hideux du début à la fin, starisé en fonction de son taux d’alcoolémie élevé et de sa déchéance, pilleur de mélodies, salopeur de classiques (« un zeste de citron », Chopin), persifleur de la Marseillaise quand cette même  France qu’il a conchiée en a fait un milliardaire -l’image de ce saoulard donc, brûlant son billet de 500 francs sur un plateau de télévision  m’aura fait comprendre pas mal oui, pas mal de choses.  J’aurais aussi eu l’occasion de croiser ce gugusse dans une librairie, sinistre et méprisant. Bien mal m’en a pris. Lui et ce Bob Marley en ont fait de ces dégâts dans la jeunesse. La bibine pour l’un, la fumette, pour l’autre. Apologie de la défonce, quoi, quand cette forme de vie comporte des aspects si dangereux et fatals.
Allez , Capri, c’est fini !  Un hit international. Le bon temps, celui de mes 5 ans.
Publicités

15 Commentaires

Classé dans Uncategorized

15 réponses à “Gainsbourré

  1. moi, c'est son "sable d'israel" qui m'avait assez fortement ému http://www.youtube.com/watch?v=QcWlptBg2oI

  2. Je viens de découvrir que nous sommes conscrits!!!

  3. Hal

    il a aussi plagié la 9eme symphonie du nouveau monde de dvorak avec "initial BB"

  4. @Merci Hal, on n'est jamais mieux servis que par les autres !

  5. Quelle éloquence ! La chanteuse Whitney Houston ne doit pas garder non plus un bon souvenir de lui. Il aurait été aperçu quelques jours avant sa mort dans la Basilique de Vézelay.

  6. @Argoat, ah bon ? Aurait-il eu des remords ? Le pire, c'était parait-il un père très strict ! un peu comme Madonna, on lance de la viande avariée au public, et chez soi, les enfants sont éduqués à la cravache. Quel mépris pour son public de veaux !

  7. Il a du être pris d'une frousse salutaire. Ca se confirme sur Google, il a même passé les 6 derniers mois de sa vie près de Vézelay et ensuite il est rentré à Paris pour mourir. On l'a vu pleurer dans la Basilique, écoutant Rostropovitch jouer du Bach. Un livre a été écrit : "Rostropovitch, Gainsbourg et Dieu".

  8. @Argoat, tu m'en donnes la chair de poule. Comme quoi, tout n'est pas perdu !

  9. Il y a de l'espoir pour Gainsbourg. J'ai connu la bonne soeur qui a converti Cioran. Mais un prêtre m'a dit que certaines personnes semblaient endurcies dans le refus de Dieu jusqu'au bout. Il avait bien dit "semblaient" mais il était inquiet pour leur Salut. C'était un prêtre strict mais extrêmement gentil et intelligent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s