Fin de règne

« Espionne «                                       « Guigue-Betar-connais-pas »
Plus elles vieillissent ces deux-là, plus elles se ressemblent, et plus elles font hommasses. Le pouvoir   dérègle les hormones. Qu’apportent les femmes de neuf à la politique ? Que dalle  ! Aussi pourries, menteuses, perverses, corrompues que les bonhommes. Le cercle du pouvoir est désormais une animalerie, un zoo ,où de vieilles  guenons ménopausées remplacent  des singes mâles, maçons et andropausés.
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s