Si Gué Versailles m’était conté

En général, ici, l’on n’est  pas très sensible à l’humour gué, mais là,  franchement, aussitôt a-t-on lu cette toute nouvelle réponse, dans la lignée charnelle de ce nouveau millénaire, à  l’une des grandes énigmes de l’histoire, énigme qui se pose à tout humain, à savoir sa propre condition, l’on n’a pu s’empêcher de rigoler. Indirectement, elle éclabousse aussi, étant donné la thématique,  nos ennemis :. de toujours. Quelques petites fautes émaillent le tableau, quelques  excès de zèle, comme par exemple ce  « surajout » intempestif d’accents  (…, « à dû mal » au lieu de « a du mal »…), mais on sent l’effort orthographique poindre.
Ce  coquin, ce  persifleur  excelle dans son genre, démystificateur !  Chenapan ! Attends que je t’attrape et que je t’en colle une… de fessée !
La grande source d’inspiration de nos prétendus initiés :.  Quand on vous dit que les FM sont des tapioles hétéros (?) en tablier !
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s