Le Mal

                                 » Est-ce un ange déchu, au refus démodé,
                                  Lucifer, fier élu,irréelle lumière,
                                 Un  » non » précipité aspirant à l’ ornière
                                 Où se noie Belzébuth, où patauge Asmodée.

                                 Est-ce une maladie, noir génie, mauvais gène,
                                 Fille de la psychose, enfant de la folie,
                                 La racine endurcie dans la chair amollie
                                 Explosant dans le crime son arbre indigène.

                               Est- ce un penchant inné à la pente des vices
                               Quand le corps dévissé au plaisir s’ écartèle,
                               Docile au syphon doux d’ une liesse immortelle,
                               Curieux d’ alimenter ses sens toujours novices.

                               Le mal est privation, absence du divin,
                               Sous la peau il incruste ses exsangues veines,
                              Le cri de sa révolte insuffle la déveine,
                              Le mal, ce livre vide faute d’ écrivain. »

                           
                                                              Orfeenix


                                              http://galaterato.blogspot.com/

La Poésie ? Brebis Vertueuse s’y est essayée, petite ! Une écriture de puceau ! Un recueil édité aux Editions Oswald (des voleurs !). Une erreur de jeunesse, sûrement. Les cahiers, le recueil,  sont là, intacts, jamais ouverts, toujours gardés, au cas où, … De ce temps-là, seuls 4 vers sont restés en mémoire :

                                            « Les paysages ont soif de ces nuits
                                                                                    
                                              Où la lune tisse ses grandes consciences

                                              Où le soleil n’est qu’un soleil

                                             Et où la mort est la mort… »

                                                  LG

                                     

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

5 réponses à “Le Mal

  1. Je suis très touchée de cet honneur que tu me fais! Merci! Les quelques vers que tu nous offres n' ont rien d' une errance de jeunesse et méritaient amplement d' être édités, l' image est très forte, chargée d' une grande profondeur de la pensée avec une enveloppe moderne dans la lignée de Reverdy ou Bonnefoy.J' aimerais beaucoup en lire d' autres de toi!

  2. C'est tout à fait normal, c'en est assez de la goujaterie entre blogueurs. Un jour, qui sait, je fouillerai dans ces archives …

  3. Le Gall, imi place foarte mult aceasta poezie cu imaginea sa. Numai bine, te imbratisez, Odorica

  4. La poésie , ça fait souffrir ….consommer avec modération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s