Freya et Yoo-Mee

                                                                     

Fantaisies animalières. Une Fois n’est pas coutume :  les excellentissimes Freya et Yoo-Mee, rendent, à leur manière, fort lubrique et  indécente, un salutaire et appuyé hommage  à leur Brebis d’Amour, qui s’en trouve très honorée  ! Brebis, elle aussi, lit ces deux déesses, Freya et Yoo-Mee, et apprend une foultitude de choses…
                                               http://nazbolniaq.blogspot.fr/
                                            http://soeursaryennes.blogspot.fr/

Freya, Impératice  Aryenne et Yoo-Mee, Impératrice Asiatique : soeurs  de génie en Insolence ! Salope de Brebis qui fout son museau partout et qui ne se savait pas si cochonne !

Le Discours de Freya
pèse d’un tout autre poids
que les niaiseries habituelles, non ?
A l’attention des seuls petits cochons :

Publicités

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized

10 réponses à “Freya et Yoo-Mee

  1. Délicieuse cette Yoo-Mee !!!TrinitaPS: Merci pour ton site LG !

  2. Il est incontestable que le discours politique actuel, tant celui des professionnels de la politique que celui des éditorialistes de la grande presse nationale et locale, est devenu aussi univoque qu'unilatéral. C'est dans ce contexte général de normalisation et d'assagissement rhétorique du discours politique qu'il convient de brandir l'arme de la dérision et, non seulement d'en user de façon la plus confictuelle possible, mais de faire bon usage de cette soigneusement entretenue conflictualité.Conscient de notre singularité, faisons-en d'abord un argument de distinction. Ne nous contentons pas de renouer avec les pratiques pamphlétaires de l'extrême-droite des années 1930 et de ses ancêtres de l'antisémitisme ou de l'antiparlementarisme, mais rompons, par exemple, avec toute pudibonderie dans le domaine sexuel – redevenant ainsi des Celtes archétypiques. Usons sans mesure de l'arme des faibles et des contestataires, celle du bouffon du roi, du contre-pouvoir, de Gavroche : à côté de la critique et de l'agression verbale pures, disqualifions l'ennemi par le ridicule! Déligitimons-le dans son rôle et son statut, par exemple en citant Jules Ferry, égérie d'une gauche post-soixanthuitarde devenue néoconservatrice, qui a dit "le devoir des peuples civilisés est de mettre dans leurs rapports avec les peuples barbares la plus grande longanimité, celle d'une race supérieure qui ne conquiert pas pour son plaisir" alors que Léopold de Saussure, disciple de l'absurdement stigmatisé Gustave Le Bon, dans son ouvrage «Psychologie de la colonisation française », écrivait :"la nature de l’homme n’étant nullement identique dans l’espace et dans le temps, les sociétés humaines ne sont en aucune façon réductibles les unes aux autres" . Suremployons les « sic » pour souligner les solécismes et barbarismes de nos opposants, recourons à des actions montrant en quel état de servitude sont, hélas, les esprits. Au modèle du politicien lambda pourvu d'un mandat dénonciateur, attaché à des formes de pathos et d'éloquence dépassées, instituons un autre type de "critique radical", appuyé sur le prestige d'un savoir culturel et de compétences techniques photoshopesques. Et subvertissons, pervertissons, la parole et la pensée de l'ennemi: http://brigid-trismegiste.deviantart.com/gallery/31166699Jouons sur le fait que la frontière entre injures et mots d'esprit ou jeux de mots est, légalement, extrêmement ténue et mobile, et que l'« effet injure » ou l'« effet dérision » dépendent largement du contexte, de l'intention que l'on peut prêter ou non à l'auteur, de la réaction de la personne-cible, de l'attitude des auditeurs, pour éviter toute poursuite judiciaire. Refusons la disqualification de fait du discours pamphlétaire et de sa charge de dérision par l'usage qu'en firent des Louis-Ferdinand Céline, Lucien Rebatet, Pierre-Antoine Cousteau, et rajoutons-y le pouvoir de l'image par l'arme nouvelle _ et accessible à tous! _ du photomontage. Sortons la verve satirique, la raillerie, les jeux de mots, les caricatures et les pastiches des ghettos convenus du "Canard Enchaîné" ou des "Guignols de l'info" et réapproprions-nous les … au nom de la démocratie participative!

  3. Je vote pour vous les filles !Trinita

  4. Mici! Qui veut être abonnée à nos newsletter nous écrire : trishia@lapucelle.org , freya@lapucelle.org

  5. Aux Sérénissimes Trishia et Freya,Je suis souverain d'une néo-monarchie catholico-païenne encore inexistante et j'aimerais recevoir en tant qu'homme la newsletter des pucelles.org, est-ce possible ? Cette question vient du fait que vous avez utilisé le feminin pour écrire "abonnée" délicieuse Yoo-Mee !!!Mes respects au boss du site !Trinita

  6. Trinita, jolie fleur de Java…Elles vous y invitent !

  7. Ui! Mwa m'être trompée, mwa conne de niaq! Nous écrire à tout le monde, même à ceux qui pas aimer nous : ça énerver eux hi!hi!hi! Nous sales, sales, sales putes anarcho-nazies!

  8. Oh non jolie petite fleur d'Asie un peu pute-anarcho-nazie sur les bords, je pensais que vous aviez utilisé le féminin pour recruter d'autres sorcières via pucelles.org ! Trinita pouvant paraitre pour un surnom de fille !(Renseignez-vous sur la "délicatesse" du bonhomme !)La bonne nouvelle étant donc que les clients XY sont acceptés pour la newsletter proposée! Génial !!!Merci LG pour ces insolites rencontres et merci pour cette chaleureuse atmosphère un peu loufoque à laquelle nous participons !Trinita

  9. Nou. Nous faire coup-beau propagande mais très sélectives sur recrutement. Twa méchant bonhomme?

  10. je ne comprends pas Trishia ? Moa; gentille brebis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s